• Les Centuries de Nostradamus

    Auteur : Michel Nostradamus

    [insolite] [secret] [esoterisme] [mystique] [best of]

    Le livre des Centuries écrit par Nostradamus, une succession de prévisions écrites en vers dont voici un extrait : Estant assis de nuit secret estude, Seul repoussé sus la selle d'érain,Flambe exigue sortant de solitude,Fait proférer qui n'est à croire vain.

Comment obtenir ce livre au format ebook ?

Choisissez votre mode de paiement pour obtenir un code qui vous permettra de télécharger directement l'ebook pour 2 € ou vous pouvez choisir de vous faire livrer le livre papier avec Amazon


Par SMS+
Cliquez ici

Par Audiotel
Cliquez ici

Par Carte
Cliquez ici

Livré par Amazon
Cliquez ici


Les premières lignes de ce pdf gratuit : 1. -du quatrain 0001 au 0353 de la première édition de MacéBonhomme parue à Lyon en 1555 (bibliothèque d'Albi),2. -du quatrain 0354 au 640 et 0701 au 1000 de l'édition post-hume de Beno”t Rigaud parue à Lyon en 1568,1, les variantes de la m'me édition dont l'exemplaire est à labibliothèque de Vienne (Autriche); Lettre à César1à 7 est la copie deEp”tre à Henri, devanЌant les troisest la reproduction des du vray Sauueur, Nolite sanctum dare canibus, nec mittatis margaritasante porcos ne conculcendonnez pas les choses saintes aux chiens et ne jetez pas les perles auxpourceaux, de peur qu'ils ne les foulent aux pieds et que, se tournantcontre vous, ils ne vous déchirent]C011perplexes sentences les causes futures, mesmes les plus vrgentes, &sapientibus, & prudentibus, id est potentibus & regibus, & enucleastiea exiguis & tenuibus [Tu as caché ces choses aux sages et auxprudents, c'est-à-dire aux puissants et aux rois; mais tu les as révéléescar rien ne se peult paracheuer sans luy, ausquelz sidemeurent en eulx, toutesfois aux aultres effectz pour la similitude de laobstruses de Dieu le createur, Quia non est nostrum noscere tempora,nec momenta &c. [Car ce n'est pas à nous de conna”tre les temps, ni lesvolontaire faculté venoit par eulx, comme flambe de feu apparoir, quene vueilles emploier tonentendement à telles resueries & vanités quiseichent le corps & mettent à perdition l'ame,donpresenter leurs effrenées persuasiondoutant ce qui aduiendroit en ay faict, apres la lecture, present à Vulcan,que pendant quil les venoit à deuorer, la flamme leschant l'air rendoitParquoy affin que à l'auenir ne feussest la parfaicte transformation tant seline que solaire, &soubz terre metaulx incorruptibles, & aux vndes occultes, les ay encendres conuertis. C032Mais quant au iugement qui se vient paracheuermoyennant le iugement celeste cela te veulx ie manifester:parquoyauoir congnoissance des causes futures reiectant loing les fantastiquesimaginations qui aduiendront,limitant la particularité des lieux pardiuines inspirations supernaturelle C033quia omnia sunt nuda & aperta &c. [parce que toutes choses sont nuesattribuer nomination ni effect prophetique, mais par reuelée inspiration,Possum non errare,falli,decipi [Je ne puis point errer,ni faillir, ni 'tre abusé]subiect à toutes humaines afflictions. nocturnes de souefue odeur,i'ay composé liures de propheties contenantCles autres en Cancer par plus longues & continues [ . . . ]

Prix : 2 €

Format[s] :

PDF | EPUB

Vous aimerez aussi :