Les premières lignes de ce pdf gratuit : Le Livre d’Hénoch [1] Le Livre des Veilleurs (1-36) Le Livre des Paraboles (37-71) [3] Le Livre des Ecrits astronomiques (72-82) [4] Le Livre des Songes (83-90) [5] Le Livre de l’exhortation et de la malédiction (Fragments des Manuscrits de la Mer Morte) 4Q201 Fragment de 1 Henoch retrouvé а QumrânOn appelle ainsi une collection d’écrits, prophéties et exhortations, qui sont mises, pour la plupart, dans la bouche d’Hénoch. Ce patriarche, "le septième après Adam," comme précise l’épоtre de Jude {Jude 14} jouit de très bonne heure d’une cqu’il vécut moins de siècles que les autres, le texte hébreu de la Genèse, {Ge 5.24} dit а son sujet: "il marchait avec Dieu et il disparut parce que Dieu le prit"; ce que la version grecque de la Septante rend ainsi: "Il plutôt а Dieu et on ne le trouva plus parce que Dieu l’avait transféré. "L’auteur de cet ouvrage traite d’abord de la chute des anges, de leur hymen charnel avec les filles des hommes et de la procréation des géants avec lesquels tous les maux se répandent sur la terre. Puis il énumère le nombre des anges, la région terrestre qu’ils nt les hommes... Le Livre d’Hénoch est un livre apocalyptique, comme celui de Daniel, avec cette différence que les parties apocalyptiques du Livre de Daniel et les Apocalypses, en général, ne s’occupent que de l’avenir et des vertus qui le préparent. Le Livre d’Hénoch, outre la part qu’il consacre а cet avenir, traite encore des sciences, surtout des sciences naturelles, qui représentent également une forme d’Apocalypse... L’auteur de cet ouvrage, qui est, bien entendu, un mystique avant la lettre, croit se maintenir sur le terrain de la Bible en puisant largement dans les Ecritures, surtout dans les Psaumes, et dans le livre de Job sa mystique et sa poétique... Il parvient ainsi а enchâsser dans ce fonds biblique les conceptions les plus éloignées de la Bible, grâce а ce mode d’interprétation HISTOIRE DU LIVRE ET TRADUCTION. L’original du Livre d’Hénoch est perdu. Nous n’en avons que des versions, la plupart incomplètes. On parle d’un Hénoch hébreu, d’une version grecque traduite ensuite en éthiopien. Nous proposons ci après le texte de l’introduction et la première partie seulement. - Du début au chapitre XIV, c’est la version grecque qui est utilisée. - A partir du chapitre XV, c’est la version éthiopienne [ . . . ]

Prix : GRATUIT

Format[s] :

PDF | EPUB

Vous aimerez aussi :